top of page

Communication: ce truc qu’on oublie et qui vous fera gagner en impact et en authenticité

Vous vous sentez parfois incompris·e, frustré·e face à certaines personnes? Vous parleriez même de malentendus? L'impression qu'on ne vous suit pas vraiment ou qu'on vous comprends mal, malgré votre envie de bien faire? Vous sentez même parfois la résistance voire la fuite...


Pas moins de trois de mes clients sont venus avec une histoire similaire en un mois! "Les gens viennent reculons aux bilatérales que je viens de mettre en place... Alors que je veux simplement les soutenir". Ou encore: "Je passe pour celui qui tape sur les doigts. Moi, je veux juste qu'on progresse!".


Equipe en séance de travail
Gagnez en impact dans votre communication - Credit: Adobe Stock

Comme eux, vous êtes à l'affut du dernier article sur améliorer sa communication et vous pratiquez, tant bien que mal, écoute et empathie, l'art du feedback, tout en veillant à votre langage non verbal. Vous tentez même de donner du sens à l’action en la reconnectant à la mission de l’organisation. Et rien n’y fait! Cet inconfort vous suit et vous questionne sur votre vos réelles compétences en la matière.


Alors qu’est-ce qui cloche? En "creusant" avec mes clients, il y a une chose simple à côté de laquelle ils sont tous passés et qui peut tout changer.


Les limites des bonnes pratiques en communication


Les bonnes pratiques de communication en entreprise sont distillées de longue date et constituent des leviers de performance reconnus. Les techniques ne manquent pas, les outils non plus. Alors qu’est-ce qui fait que cela ne passe pas?


La communication est le processus par lequel un message est compris/interprété par un récepteur. Si vous lisez ce blog depuis un certain temps, je ne vais pas vous surprendre en vous disant que le récepteur va se créer sa petite réalité bien à lui avec votre message (lisez les 5 secrets du succès et du plaisir au travail en vous inscrivant). Extraits: mon chef veut me contrôler avec ses réunions. Ou encore: elle me juge incompétent avec ses feedbacks réguliers!


En réalité, la communication est un processus bien plus complexe qu’une enfilade d’outils bien pensés voués à l’améliorer. TOUT COMMUNIQUE! Y compris cette large partie de la communication qui reste dans l’implicite. Saviez-vous que le poids du verbal dans la communication est un modeste 7%?


Le pouvoir de l’intention


Quand toutes les bonnes pratiques ne suffisent pas, il y a une astuce qui change la donne.

La question de fond est quelle est votre intention lorsque vous communiquez. Lâcher votre frustration, assouvir votre besoin de contrôle ou permettre à votre collègue de se développer? Si elles ont une petite chance d'être énoncées lorsqu'on prend un poste, nos intentions passent vite dans l'implicite. Pire, elles se mêlent à votre personnalité et tendent à vous figer dans une image ou une réputation.


Mes trois coachés ont tous fait le constat qu’il n’avaient pas forcément énoncé clairement leurs intentions. Ne donnant pas la raison qui les amène à prendre une certaine posture, ils laissent un champ énorme à l’interprétation.


Alors forcément, cela force à questionner son propre fonctionnement et le pourquoi de celui-ci. Votre manière de structurer, d’organiser, votre vision, vos valeurs, etc. Et là, bien sûr, vous pourriez bien retomber sur votre besoin de contrôle qu’il est peut-être tant d'interroger. Mais vous retomberez aussi probablement sur votre envie de faire progresser l’équipe, de réussir, de garantir un service de qualité, de favoriser l’apprentissage continu, voire même de mettre à profit votre sens du détail.


Rendez-vous lisible!


Adosser votre action à vos intentions et exprimer l’implicite fera passer le sens de votre action et facilitera votre communication. Autrement dit, la solidité de votre communication se cache dans vos intentions! Donnez-leur un ancrage porteur et, au besoin, prenez le temps du réalignement, au risque sinon d’envoyer des signaux contradictoires.


“Notre intention crée notre réalité”. Dr Wayne Dyer

Si vous êtes là, comme vous le dites "pour soutenir", alors cette intention se manifestera. L'énergie suit l'attention! Votre intention, c’est la boussole de votre communication. Sa charpente également. Or, si en toile de fond, votre action est motivée - consciemment ou inconsciemment - par votre besoin de contrôle, l'implicite risque de parler plus fort que l'explicite.


L’inconfort de cette transparence


L’exercice peut donc avoir sa part d’inconfort: l’approche pousse à se connaître et à se révéler un peu (ce qui compte pour moi). Mais le jeu en vaut la chandelle: votre communication pourrait bien non seulement gagner en efficacité et en impact, elle pourrait vous faire gagner en authenticité. Aaah, lire les réelles intentions de son interlocuteur. Quel cadeau! C'est tout le climat de travail qui pourrait en bénéficier!


Votre intention est le liant de votre communication. Mes trois clients ont tous vu l’intérêt d’aller la clarifier. Avec des résultats concrets avérés en suivant cette approche pour les premiers.


Leurs histoires ont rappelé ce principe à mon bon souvenir et m’ont permis de faire pareil avec une nouvelle collègue que mes feedbacks ont bien failli toucher. Cela m’a rappelé aussi ma bataille - peu glamour - avec mon besoin de contrôle. Ce besoin qui, des années durant, m’a probablement fait passer, malgré tous mes efforts, pour plus dure et exigeante que bienveillante.


En bref,


En communication, une large partie du message est implicite et ce ne sont pas les 36 techniques et outils de communications qui vous aideront avec les situations délicates. Dans ces situations-là, rendez l’implicite explicite: rendez vos intentions et le pourquoi de votre action transparents afin que vos messages soient adossés aux bons piliers.


Et là, dites adieu aux malentendus! Retrouvez de la fluidité dans les échanges! Savourez le plaisir d'avoir clarifié les choses!


Alors vous? Quelles sont les intentions qui vous guident? Que disent-elles de vous? Et avec qui allez-vous les (re)partager?


Au plaisir de le lire dans vos commentaires,


Belle fin de semaine!




Comments


bottom of page