top of page

Trois questions puissantes et inattendues pour booster votre productivité

Vous manquez de temps? Investissez quelques minutes dans ce qui suit. Le retour est garanti.


Entre vos obligations, votre cahier des charges, les grands projets et les "il faut"-"y’a qu’à", vous ne savez plus où donner de la tête? Pire, vous vous trouvez lent·e à l'exécution? Alors, dans vos rares moments de répit, vous vous dites que "ça ira mieux quand…", puis distrayez vite fait votre mental pour oublier ce leurre?


Quels sont le freins de votre productivité? Credit: Adobe Stock

L’impression de manquer de temps est presque une épidémie. Mais, alors que nous sommes tous égaux devant l’horloge, comment se fait-il que certain·es parviennent à faire plus, en donnant même l’impression de se fatiguer moins?


Dans le dernier post, on évoquait que la productivité n’est pas réellement une affaire d’outils. Elle tient davantage à votre manière de les utiliser et notamment à cette conscience de ce qui se joue en vous lorsque vous tentez de les utilise. Cette semaine, devenons concrets et pratiques!


Ce qui vous gouverne vraiment


Le problème? Disons tout d'abord que cette agitation vous donne, malgré tout, une certaine impression de vivre "à fond", voire d'être important·e: busy is the new cool, n’est-ce pas? Et puis, "on a rien sans rien", il faut savoir faire quelques sacrifices. Sans compter que votre cheffe attend une réactivité à la minute…Réactivité qui fait d'ailleurs un peu votre fierté, non?


Stop! Attendez une minute! Est-ce vraiment vrai tout ça?! Vous avez vu à quelle vitesse quelques croyances suffisent à vous mettre en boîte? Souvent pour longtemps? Avec de tels programmes, comment voulez-vous que votre cerveau remette en question, change ou encore innove? Et à quoi peut bien servir votre jolie matrice d'Eisenhower dans un tel contexte?


Le problème c'est que votre cerveau aime ses petits programmes: finalement c’est familier, on sait où on est et on a même développé 2-3 techniques pour décompresser. Ce sacerdoce a un petit quelque chose de rassurant, voire de socialement valorisant. Sauf qu’il vous tue à petit feu et vous éloigne de ce qui compte... pour vous! Vous connaissez le syndrome de la grenouille? N’attendez pas le point d’ébullition et commencez à challenger tout ça!


Ce qui bloque réellement votre productivité


Un levier clé de votre productivité tient, en fait, à votre degré de conscience de vos habitudes et programmes. De ce point de conscience, observateur·trice du spectacle, vissé·e dans le présent, il devient possible de faire bouger les lignes.


Et pour changer une habitude, il faut comprendre ce qui la motive. J’aime la manière pragmatique avec laquelle la psycho- et hypnothérapeute anglaise Marisa Peer résume les causes de nos actions. Nous faisons ce que nous faisons pour 3 raisons principales: nous protéger, nous donner de l’importance ou nous punir. Simple et efficace.


Aaah je sens poindre le doute chez vous: vraiment?! Nooooon… Pas moi! Essayez, juste pour voir, de vous poser les questions qui suivent! Parce que c'est dans ces motivations souvent inconscientes que naissent des pertes de temps et de productivité considérables.


3 questions qui vont vous faire gagner du temps


En repartant de là, je vous invite donc à vous poser les questions suivantes en pensant à votre emploi du temps de manière globale ou en prenant des travaux spécifiques:

  • Qu’est-ce que je fais pour me protéger?

  • Qu’est-ce que je fais pour briller?

  • Qu’est-ce que je fais par culpabilité?

Démonstration :

  • Ces 15 slides en plus, c’est vraiment utile ou c’est pour vous protéger contre toute remarque?

  • Ce laïus de 10 minutes en séance c’est pour véritablement enrichir le débat ou c’est pour briller… ou vous protéger?

  • Décider de ne rien planifier et faire au mieux, c’est pour rester libre ou c’est pour vous éviter d’avoir à faire des choix difficiles et inconfortables en fixant des priorités?

  • Cette soirée réseautage, c’est par véritable plaisir ou c’est parce que vous culpabilisez de ne pas être allé·e aux précédentes?

  • Etc.


"La maturité consiste à réaliser que la moitié de ce que vous voulez dire n'a pas besoin d'être dit. Être capable de voir la différence entre les réactions de l'ego et les points utiles qui peuvent améliorer l'harmonie ou réaffirmer vos valeurs fait une réelle différence." Yung Pueblo

Vous avez compris le principe? Lorsque vous vous questionnez, vous rentrez dans ces moments de conscience, ce point à partir duquel vous avez le choix de suivre le programme ou de le réécrire.


C’est entre vos mains


Quand on passe son temps à se protéger, à se rendre important·e ou à se punir, on n’est pas en train d’avancer vers ses objectifs. Marisa Peer ajoute qu'on ne change que ce que l'on comprend! Dès lors que vous comprenez le mécanisme à l'oeuve, vous reprenez les commandes.


Alors bien sûr, il ne suffit pas de comprendre ce qui se joue. Il va falloir agir, dans ces moments de conscience: dire non, ne pas faire, challenger, négocier… Mais je vous garantis que lorsque vous vous reconnectez à l’objectif "sortir de la roue du hamster", vous serez étonné·e de l'élan que cette vision peut vous donner!


"On ne change que ce que l'on comprend" Marisa Peer

J’ai découvert chez moi quelques couches de vernis pour briller. Mais surtout une belle tendance à la protection! Blinder tout ce que je fais (eh oui, cette bonne vieille perfectionniste n’est jamais très loin!). Je progresse et j’arrive désormais à m’épargner bien des slides, bien des paragraphes, voire des chapitres entiers! J’ai aussi désinvesti des pans entiers d’activité. Pas mal de moments de fébrilité lorsque vous démarrez mais au final, plus d’efficacité, plus d’efficience et bien plus de sérénité...


Je m’aperçois surtout que si je change de focus et que je pense à mon interlocuteur (qui lui aussi n’a le temps de rien), je lui fais un cadeau en gérant différemment le mien!


En bref,


Tim Ferriss (l'inventeur de "La semaine de 4 heures", tout de même!) le dit clairement: "Ne pas avoir de temps, c’est ne pas avoir de priorités". Alors pour en gagner, prenez le temps de vous reconnecter à vos priorités (voire de les définir si besoin est) et ensuite QUESTIONNEZ votre quotidien! Investiguez ce qui se cache derrière vos habitudes et ce qui vous amène, par automatisme, à courir dans tous les sens plutôt que droit au but!


Parce qu’il en va de votre productivité bien sûr. Mais il en va probablement encore davantage de votre santé, de votre sérénité et de votre qualité de vie!


Alors vous? En cette période de l’année, haute saison du débordement, qu’est-ce que cette réflexion va vous amener… à ne pas ou plus faire!?


Au plaisir de découvrir votre "not to do list" ;-)! Et merci d'avance pour vos partages!


Belle semaine!














コメント


bottom of page