top of page

Au-delà de la frustration voire des reproches: comment les leaders efficaces exploitent l'incompétence

Vous êtes-vous déjà surpris·e à réagir de manière excessive à une erreur d'un membre de votre équipe? Frustré·e, vous vous demandez quoi faire, en bouillonnant silencieusement?


Vous vous dites même: "Pourquoi est-ce si compliqué de faire cela correctement? C'est pourtant pas si difficile!" Parfois, vous pouvez même vous sentir impuissant·e, comme si, quoi que vous fassiez, cela ne suffisait pas à faire changer les choses. Alors vous micromanagez ou, pire, vous commencez à compenser – oscillant entre le dépit et la déception.


Vous n'êtes pas seul·e. Récemment, un cliente me partageait une histoire qui nous a amené à explorer les mécanismes en jeu. Et devinez quoi? Nous avons découvert que le problème n'était pas tant le membre de l'équipe prétendument incompétent...


C'est souvent moins leur faute qu'une affaire de dialogue interne et d'insécurités personnelles. Regardons cela de plus près.


Comprendre notre malaise face à l'incompétence


En théorie, en tant que manager, vous savez ce que vous devriez faire: créer l'environnement parfait pour que les personnes apprennent et grandissent. Vous savez que vous devez cultiver la sécurité psychologique, de l'espace pour les erreurs et de belles leçons apprises tout en avançant rapidement vers vos objectifs. Mais ce n'est pas exactement ce qui se passe, n'est-ce pas ?



Deux femmes en discussion au bureau. L'une étant réprimandée.
Et s'il y avait une alternative à la frustration? Credit: Wix

Chaque fois que le spectre de l'incompétence fait son apparition dans votre équipe, bam! Vous le vivez comme un coup direct et personnel à votre leadership, consciemment ou inconsciemment. C'est comme si chaque erreur semble mettre en lumière vos propres lacunes!


Il est facile de tomber dans le piège de considérer l'incompétence des autres comme un échec personnel. Cette perspective tend a générer des réactions défensives basée sur la peur. On commence alors à s'emporter, à ruminer ou encore à bouillonner de frustration. Cette réponse est davantage le reflet de votre sentiment d'insuffisance que celui de la lacune identifiée chez l'autre.


Si vous creusez suffisamment profondément, comme ma cliente l'a fait, il est fort probable que vous retrouviez face à face avec votre propre manque de confiance en vous! Cette peur de ne pas être à la hauteur vous pousse vers l'excellence jusqu'à ce qu'elle ait un impact négatif sur votre leadership.


Pourquoi il est essentiel de changer de perspective


Le vrai leadership implique de prendre du recul et de sortir notre ego de l'équation. Le leadership n'est pas "à propos de vous" ; il concerne votre équipe. Lorsque nous cessons de voir les erreurs des membres de l'équipe comme un reflet de notre incompétence, nous ouvrons la porte à de véritables améliorations et à l'autonomisation, tant pour nous-mêmes que pour nos équipes. La professeure Brené Brown capture cela magnifiquement:

"Un leader est quelqu'un qui prend la responsabilité de reconnaître le potentiel des personnes et des idées et qui a le courage de développer ce potentiel. Lorsque nous osons diriger, nous ne prétendons pas avoir les bonnes réponses ; nous restons curieux et posons les bonnes questions." - Prof. Brené Brown

Le courage dont nous parlons ici est celui d'oser avoir les conversations difficiles sur les questions de performance lorsque cela est nécessaire et, par ailleurs, de laisser de la place à l'apprentissage et l'amélioration continue grâce à des feedbacks constructifs.


Le truc? Voir ces moments non pas comme une mise en danger de notre valeur mais comme des opportunités de croissance et de leadership. Plus facile à dire qu'à faire? Je vous l'accorde. Commencer par être conscient du problème est un premier pas important.


Comment aborder l'incompétence


Comment pouvez-vous commencer à mieux gérer de tels problèmes? Voici quelques conseils :


  • Commencez par la prise de conscience de soi: reconnaissez et acceptez vos réactions face à l'incompétence. Comprenez que votre valeur en tant que leader n'est pas liée à la perfection, mais à la manière dont vous gérez les imperfections.

  • Cultivez un environnement d'apprentissage: encouragez une culture d'équipe qui considère les erreurs normales et nécessaires au processus d'apprentissage. Cela peut tout changer — c'est passer de la crainte à l'anticipation de l'apprentissage.

  • Apportez un soutien proactif: fournissez le soutien spécifique là où il est nécessaire. Peut-être qu'une personne dans l'équipe a besoin de plus de formation ou de directives plus claires. Offrir de l'aide sans jugement renforce la confiance et la confiance en soi.

  • Promouvez une communication ouverte: favorisez une atmosphère où les membres de l'équipe peuvent partager leurs défis sans crainte de réprimande. Cela aide non seulement à identifier les problèmes dès leur apparition, mais renforce également la résilience de l'équipe.

  • Osez avoir les conversations difficiles: parfois, il est nécessaire de traiter directement l'incompétence et évoquer ce qui doit progresser.

  • Montrez l'exemple: démontrez comment aborder constructivement les revers. Partager vos expériences d'apprentissage peut démystifier et déstigmatiser les échecs, encourageant votre équipe à progresser et tenter des choses sans peur.

Encore sceptique? Rappelez-vous que la sécurité psychologique et les échecs sont les puissants moteurs des changements et les innovations nous recherchons dans le monde d'aujourd'hui!


En bref,


La prochaine fois que vous percevez de l'incompétence, prenez un moment pour respirer et choisissez de la voir comme un appel au leadership, et non comme une marque d'échec. En favorisant un état d'esprit axé sur la croissance et la résilience, vous transformez les menaces potentielles en puissantes opportunités de développement.


Prêt·e à diriger avec empathie et courage? Adoptez ces changements et observez la confiance de votre équipe, et la vôtre, monter en flèche.


Et si cela semble juste une jolie théorie et que la mise en œuvre de toutes ces recommandations reste encore intimidante, il est peut-être temps de s'attaquer au problème à sa racine. Les doutes dont nous avons discuté ici sont l'une des nombreuses caractéristiques de ce que nous appelons le syndrome de l'imposteur.


Je vous propose une masterclass gratuite si vous êtes prêt·e à creuser plus profondément et à commencer à travailler sur vous-même pour que les conseils pratiques que vous lisez deviennent enfin faciles à appliquer.


Comprenez la cause de vos doutes quant à votre valeur et recevez un guide étape par étape pour les surmonter avec cette masterclass. Imaginez un monde de véritable confiance en soi et de solidité, même dans les conversations difficiles, l'assurance dont vous rêvez et l'aisance que vous désirez lorsque vous vous exposez...


Tout cela pourrait être plus proche que vous ne le pensez...


Au plaisir de vous retrouvez dans cette masterclass!





Comentários


bottom of page