top of page

Ceci va redonner du sens et du dynamisme à votre action - même la plus triviale!

La tête dans le guidon? Il s’agit d’arriver à la fin de la journée puis, à la fin de la semaine?


En mode pilote automatique, vous exécutez. A la hâte, souvent. Efficacement, peut-être. Mais c’est plus frénétique que dynamique. En fait, les "Il faut", "Je dois" et autres "Ne pas oublier de…" rythment vos journées.


Alors, lorsqu’il vous arrive de lever le nez, vous vous demandez, quel est le sens de tout ça?


Femme d'affaire immobile au milieu de personnes en mouvement
Et si la course pouvait retrouver du sens ? Crédit: Adobe Stock

Des posts précédents vous donnaient des clés précieuses via les "grandes réflexions" (redéfinir le succès et comment retrouver du sens). Dans celui-ci, je vous propose de retrouver du sens au quotidien, par une voie beaucoup plus pragmatique mais qui, vous vous en doutez, pourrait bien vous amener dans des réflexions plus profondes.


La grande quête de sens


La recherche académique et le management prônent de longue date la vision inspirante guidant l’action des "troupes" car c’est une réelle source de profits. Mais cela fait longtemps que vous avez oublié la mission et la vision de votre entreprise pour vous donner du sens. Difficile de trouver son bonheur dans la finalement très banale "excellence" ou le classique "création de valeur pour le client", non?


Et qu’en est-il des individus qui composent nos organisations? La question du sens est devenue centrale pour le courant à la mode du "leadership inspirant". Le problème c’est que moins de 20% des leaders ont un sens fort de leur propre but (purpose) disent Snoop & Craig dans le cadre de leur enseignement à Harvard.


Les limites de l'approche top-down


Ceci dit, admettons un instant que vous ayez une activité "pleine de sens". Que reste-t-il de ce celui-ci dans le tourbillon du quotidien? Le stress et la charge créent comme une dilution, un étiolement de cette clarté. C’est comme si l’action qui en découle perd une partie de sa valeur, de son énergie. Combien de personnes rencontrées, de tout niveau hiérarchique et œuvrant pour des causes nobles, sont à deux doigts de tomber de leur chaise!


Si les grandes réflexions sont essentielles (mes valeurs clés, ce qui compte pour moi, mes objectifs), elles apparaissent souvent déconnectées de notre quotidien. Toutes mes actions ont-elles du sens? Qu’en est-il de toutes ces petites tâches du quotidien? Et puis il y a toutes ces obligations, non?


Comment réaligner le tout?


Le pragmatisme de l'approche bottom-up


Oubliez l’idée que le sens de votre vie et de votre action, plus pragmatiquement, tombera du ciel. C’est vous qui donnez le sens aux événements, comme le soulignent les neuro-scientifiques: toutes vos perceptions sont des actes d’interprétation précise le Professeur A. Seth. Et c’est un choix, conscient ou inconscient, que vous faites.


"L'esprit humain est constamment en train d'halluciner le monde et le soi pour créer la réalité. Toutes les perceptions sont des actes d'interprétation.” Professeur A. Seth

Alors voici comment faire de votre réalité un choix conscient. Je vous invite à pratiquer une forme de recadrage inspiré de la PNL (Programmation Neurolinguistique) à fréquence régulière. En effet, en changeant votre discours intérieur, vous allez voir votre perception de la réalité évoluer. Ces pensées vont créer des images et des émotions qui vont redessiner votre réalité.


Concrètement, j’aime beaucoup la formule suivante: "Je choisis x, parce que y". Dans la pratique et dans votre tête, vous commencez toute action par un "Je choisis de...".


"Je choisis de lui faire un feedback" est venu remplacer le timide et emprunté "Faudrait que je lui dise que ça va pas mais je suis pas à l’aise du tout" d’une de mes coachées récemment… Elle en a changé de posture et de ton!


Mais on ne s’arrête pas là, vous reconnectez ensuite l'action au sens! "Je choisis de lui faire un feedback parce que c’est ainsi que je joue vraiment mon rôle de cheffe". Boum! On a fait le lien avec ce qu’elle cherche à développer tout au fond, "son" sens!


Une routine qui énergise


Cette habitude simple a le pouvoir de redonner un élan qui s’est peut-être perdu, voire de dépasser des blocages. Exemples:


  • "Je choisis de "faire avec" ce changement et d’arrêter d’en parler parce que je suis quelqu’un de flexible et qu’il y a bien plus important que ce truc-là dans la vie". Ou l’art de cesser de le subir

  • "Je choisis de traiter ma pile de factures et documents parce que c’est le prix de ma tranquillité intérieure" qui, elle, n’en a pas!


Il y a dans cette formule une manière de redonner à des choses centrales, comme à d’autres plus triviales, une valeur. En ramenant de la conscience, de la présence dans l’action, vous lui redonnez une énergie qu’elle perd avec le temps ou n’a peut-être jamais eue. Autrement dit, vous n’êtes pas l’esclave de votre to-do list ou de votre vie, vous en êtes l’auteur!


Une routine qui confronte


Ne vous y méprenez pas, l’exercice n’est pas une tentative de vous faire avaler n’importe quelle couleuvre: il a un côté confrontant. Exemples – toute ressemblance avec des situations réelles serait totalement fortuite :


  • "Je choisis de bosser jusqu’à 22h parce que… euh?" Le silence qui suit le recadrage peut-être assez assourdissant.

  • "Je choisis de prendre ce projet de plus parce que sinon on va dire que je n’ai pas le niveau". Ah bon? Vraiment? Vous l’avez entendu de la bouche de quelqu’un jusqu’ici?

  • "Je choisis de zapper le sport cette semaine parce que… pas le temps". Mouhai…Et c’est qui qui disait que plus d’équilibre était vital?


Saisissez l’occasion d’un peu de ménage, d’une purge de votre agenda et gouttez au réalignement. Choisir c’est l’inconfort de renoncer mais c’est aussi laisser de l’espace à ce qui compte vraiment!


En bref,


Lorsque vous perdez le sens de votre action, elle perd en énergie et en dynamisme. Vous pouvez changer ça!


Imaginez une journée qui ne serait faite que de choix conscients pour chacune de vos activités! Où chacune des étapes aurait son sens, où chaque réalisation (ou non-réalisation!) vous laisserait un sourire de satisfaction… Où vous feriez une pause sans culpabiliser… Où des heures sup' seraient l'exception et non la règle… Où votre action serait mieux dirigée et plus posée…


Tout cela simplement parce que vous avez changé subtilement le regard que vous portez sur votre quotidien?


Trop beau pour être vrai? Cela ne tient qu’à vous!


Prendre cette habitude de questionner votre action en formulant explicitement que vous la choisissez et la reconnectez à son sens, à sa raison d’être vous replace dans votre pouvoir.


Surprenez-vous avec ces formules parfois alambiquées qui susciteront assurément quelques belles prises de conscience!


Cette habitude vous remet aux commandes de votre vie et dans une posture de décisionnaire.


Alors, vous, qu’est-ce que vous choisissez de faire aujourd’hui et pourquoi ;-)?


Au plaisir de vous lire,


Belle semaine!





Opmerkingen


bottom of page