top of page

Un peu submergé·e? Retrouvez calme et recul en un clin d’œil...

Trop. Je ne sais pas vous, mais il y a juste trop en ce moment. Trop d’événements lourds. Trop à faire. Trop d’émotions. Trop de fatigue. Et… Pas assez de temps. Pas assez d’espace mental pour tout absorber. Et pas assez de perspective que cela se calme prochainement...


Comment ne pas, après deux ans de pandémie et les récents événements en Ukraine, se sentir un peu entamé? Pimentez le tout d’un agenda bien chargé, d’attentes multiples à votre égard, privées comme professionnelles et tout est là pour vous submerger et vous faire vaciller.


Tendance à baisser la tête et à travailler de plus belle? Comme pour oublier? Pour lever le nez par la suite et en avoir le vertige?


Ceci n’est pas un post sur le work/life balance. Ni une manière de revoir votre to do list. Cela ne changera rien à votre charge de travail. Ce truc vous remettra juste à flot instantanément en vous redonnant perspective, calme et recul. Ou l’art de savoir reprendre ses esprits pour faire le prochain pas le plus adéquat.


Le pansement sur la jambe de bois


On parle ici des situations où, pour reprendre les prof. Kegan et Lahey de Harvard, dans Immunity to change, la complexité de notre monde a dépassé notre "complexité d'esprit". Ces situations dépassent simplement parfois notre capacité à gérer la complexité et à être efficace.


Jeune homme stressé défait sa cravate au travail
L'art de gérer le "trop" - Credit: Adobe Stock

Le problème? Face à la multiplication des sources de stress, c’est comme si les outils traditionnels ne suffisaient pas. Comme si sport, méditation, travail respiratoire, voire les outils plus pragmatiques de gestion du temps et d’organisation ne suffisaient pas à réellement calmer votre amygdale corticale. Ces techniques, que je loue en d’autres circonstances, trouvent leur limite lorsque vous surmultipliez les "combats" et vous investissez émotionnellement dans chacun d’eux. Elles ont un côté "pansement sur une jambe de bois".


Le risque de ce type de stress à la longue? Lenteur mentale, oubli, confusion, difficulté à se concentrer ou à penser logiquement, un esprit qui s'emballe ou une capacité réduite à résoudre des problèmes souligne Rebecca Zucker, executive coach.


Le pouvoir du point fixe…


Et s’il y avait mieux à faire que vouloir affronter tout de front? Vous n’avez en définitive que 24 heures par jour. Et vous voulez avancer. Réaliser ce qui compte pour vous, non?


Je vois le yoga est un laboratoire miniature de la vie, une sorte de miroir sur vous-même qui met à jour toutes sortes de mécanismes. Vous avez déjà essayé de tenir sur un pied alors que vos bras et votre autre jambe sont en mouvement? On appelle ça les postures d’équilibre. Impossibles à tenir pour les esprits qui partent aux fraises. Un vrai Boot Camp pour votre capacité d'attention. On vous enseigne alors LE truc: vous fixez un point immobile (au sol ou au loin) et ne le lâchez pas, ni du regard, ni de votre attention.


Guerrier III posture de yoga
L'art de rester en équilibre - Credit: Freepik.co, - Yanalya

L’importance du cap pour gérer votre énergie


Ce principe s’exporte facilement "off the mat": ce point immobile c’est votre cap! Vos objectifs. Ce qui compte pour vous. Cette attention dirigée a le pouvoir de mettre en perspective les turbulences alentours. Lorsque vous fixez du regard un point en équilibre sur un pied, vous allez sentir vos autres membres s’ajuster et composer en permanence. Vous restez en mouvement, mais un mouvement dirigé, réfléchi, ancré.


Me rappeler chaque jour où je vais et pourquoi j’y vais est un puissant calmant face aux aléas du quotidien en particulier en cette période tumultueuse. Le couac sur un projet ou une conversation difficile prennent une autre proportion. Et je remarque combien cela réduit le bruit dans ma tête.


"Le système d'attention est comme une lampe de poche. Il nous permet de sélectionner et diriger les ressources de notre cerveau vers un sous-ensemble plus restreint d'informations". Professeure Amishi Jha

Est-ce que cela veut dire que vous ne vous préoccupez pas de la paix dans le monde ou de la crise sanitaire? Non. Le cap vous invite surtout à choisir vos batailles, et celle-ci peuvent en être comme d'autres. Il s'agit de vous concentrer sur ce qui a le plus de sens pour vous. Par conséquent, il vous invite aussi à accepter aussi ce que vous ne pouvez changer. La Professeure Amishi Jha de l’Université de Miami l'explique très bien: en dirigeant votre attention, par voie de conséquence, vous réduisez la masse d'informations à intégrer et donc en quelque sorte le "le volume émotionnel".


Le pouvoir équilibrant des objectifs


Il s'agira donc de savoir où vous allez. Avec précision. Quels objectifs poursuivez-vous? En ce début d’année, il est encore temps de les clarifier et les fixer. Encore faut-il bien les choisir pour qu’ils puissent pleinement faire office de cap. Car il s’agit de vous redonnez de l’ancrage. Du sens. Une direction pour concentrer votre énergie. Au milieu du chaos. En janvier, je partageais 7 idées inattendues pour ce faire - elles sont toujours disponibles ;-) - ainsi que le post qui fait office de préambule...

Ensuite, très concrètement, à chaque fois que votre esprit s’emballe, que vous dévissez ou que votre mental vous sort un scénario funeste, vous respirez profondément et vous vous remémorez là où vous allez. Prise de recul instantanée garantie.


Et puis, face aux tumultes, souvenez-vous que vous n’êtes pas vos émotions (cf. les 5 secrets) et qu’elles ont une durée de vie de quelques secondes si vous ne les "réalimentez" pas d’une pensée similaire…


En bref,


Lorsque l’on se sent submergé en cette période particulièrement chargée, l’idée même d’appliquer des méthodes de planification ou d'aller faire du sport peut être source de stress supplémentaire. Pour reprendre pied, reconnectez-vous à vos objectifs, ce qui a du sens pour vous et réévaluez votre situation à la lumière de ces éléments. C'est un puissant vecteur de recul et de calme intérieur.


Un cap porteur et bien choisi c’est une énergie qui remonte instantanément.


Un cap porteur c’est la mise à l'écart de facto de toute une série de éléments.


Un cap porteur c’est un phare. Une lumière au bout d’un tunnel qui guide et qui permet d’avancer quand tout vous désoriente.


Et vous? Comment vous trouvez l’équilibre en ces temps houleux?


Au plaisir de vous lire,


Belle fin de semaine!






Comments


bottom of page